French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Publication de la description d’une série d’enfants hospitalisés récemment pour une nouvelle maladie de l’enfant : une inflammation multisystémique associée au COVID-19

Publié le Communiqués de presse

Les équipes de cardiologie pédiatrique et de réanimation pédiatrique de l’hôpital Necker Enfants malades AP-HP et d’Université de Paris, en collaboration avec le réseau cardiopédiatrique français, publient aujourd’hui dans la revue Circulation l’une des premières descriptions d’une série de cas d’enfants hospitalisés récemment pour une insuffisance cardiaque aigue associée à un état d’inflammation de multiples organes dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Cette publication fait suite à l’alerte donnée il y a une quinzaine de jours par les mêmes équipes à propos de la fréquence inhabituelle du nombre de cas de « myocardites » aigues chez de jeunes enfants dans les régions à forte circulation de la COVID-19. Cette série française réunit 35 enfants âgés en moyenne de 10 ans qui ont été admis dans une situation grave sur le plan cardiaque et respiratoire dans les unités de soins intensifs du réseau M3C de cardiologie congénitale et pédiatrique et à Genève en Suisse. La plupart de ces enfants ont eu besoin de recevoir des traitements soutenant la fonction du cœur qui était altérée et d’être ventilés mécaniquement. Dix sur 35 ont été placés temporairement en assistance circulatoire. Ils ont tous été traités par des immunoglobulines associées parfois à des corticoïdes. Aucun décès n’est à déplorer dans cette série. Le lien avec l’infection par le coronavirus SARS-CoV-2 est avéré chez 88% d’entre eux qui ont développés des anticorps contre celui-ci.

Cette publication montre clairement que cette complication rare de la COVID-19 chez l’enfant et exceptionnelle chez l’adulte jeune peut être d’une très grande gravité. Il n’y a pas eu de décès dans cette série mais un enfant est malheureusement décédé à Marseille il y a quelques jours et d’autres décès, très rares, ont été rapportés par des équipes britanniques et américaines. La connaissance de cette affection qui se manifeste par une défaillance cardiaque dans environ deux tiers des cas est indispensable. Si elle partage quelques signes avec la maladie de Kawasaki, elle en est très éloignée dans ses principales caractéristiques.

L’ensemble de la communauté de cardiologie pédiatrique s’accorde pour identifier une maladie émergente qu’il conviendrait d’appeler inflammation multisystémique de l’enfant associée au SARS-CoV-2 dans laquelle l’atteinte du muscle cardiaque est au premier plan. Le traitement, superposable à celui de la maladie de Kawasaki, est semble-t-il efficace chez la plupart des enfants. Une surveillance cardiaque a bien sûr été mise en place chez tous ces enfants pour confirmer leur complète guérison sur le plan cardiaque et dépister, si elles se développaient, des complications en particulier vasculaires.

La vigilance de la communauté médicale pour identifier et adresser aux équipes spécialisées de réanimation et de cardiologie les enfants suspects de cette nouvelle affection porte déjà ses fruits. En effet, le recours aux assistances respiratoires et circulatoires semble baisser significativement depuis l’alerte récente suggérant que le diagnostic et le traitement plus précoces sont réalisés et bénéficient aux enfants atteints.

Source:

Zahra Belhadjer, Mathilde Méot, Fanny Bajolle, Diala Khraiche, Antoine Legendre, Samya Abakka, Johanne Auriau, Marion Grimaud, Mehdi Oualha, Maurice Beghetti, Julie Wacker, Caroline Ovaert, Sebastien Hascoet, Maëlle Selegny, Sophie Malekzadeh-Milani, Alice Maltret, Gilles Bosser, Nathan Giroux, Laurent Bonnemains, Jeanne Bordet, Sylvie Di Filippo, Pierre Mauran, Sylvie Falcon-Eicher, Jean-Benoît Thambo, Bruno Lefort, Pamela Moceri, Lucile Houyel, Sylvain Renolleau, and Damien Bonnet

Acute heart failure in multisystem inflammatory syndrome in children (MIS-C) in the context of global SARS-CoV-2 pandemic

https://doi.org/10.1161/CIRCULATIONAHA.120.048360

 

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Éléonore Duveau
Anne-Cécile Bard
Barnabé Chalmin


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris