Menu
French English

Qu’est ce qu’une infection nosocomiale?

Corps de texte

La prévention des infections nosocomiales, encore appelées infections associées aux soins, est un des objectifs essentiels de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Qu’est-ce qu’une infection nosocomiale ?

Une infection nosocomiale ou infection associée aux soins est une infection contractée au cours d’un séjour dans un établissement de soins. Elle peut être directement liée aux soins ou survenir durant l’hospitalisation, en dehors de tout acte médical.

Pourquoi surviennent-elles ?

Tout les patients ne sont pas exposés au même risque de survenue d’une infection nosocomiale. Ce risque dépend de l’âge, de l’état de santé du patient, du nombre et de la durée des actes invasifs subis (perfusions, sondes urinaires…), ainsi que du contexte dans lequel ceux-ci sont effectués (urgence, répétition des actes...).

Comment prévenir la survenue des infections nosocomiales ?

Les infections nosocomiales ne sont pas toutes évitables mais le respect par tous de règles simples d’hygiène permet de diminuer le risque. Les membres du personnel

  • portent des gants en cas de contact avec du sang ou tout autre produit d’origine humaine
  • nettoient et désinfectent le matériel et les surfaces entre chaque patient.

Les patients

  • ont une bonne hygiène corporelle et se lavent les mains après être allés aux toilettes.
  • ne manipulent pas personnellement les dispositifs invasifs tels que cathéters, sondes ou drains.
  • respectent les consignes de préparation chirurgicale en cas d’intervention : dépilation de la zone opératoire, douche antiseptique.

Les visiteurs

  • se lavent les mains avant et après chaque visite d’un malade
  • n’entrent pas dans un secteur de soins si ils sont porteurs d’une infection des voies respiratoires ou de tout autre maladie transmissible
  • respectent les mesures d’isolement mises en place pour certains malades, soit pour prévenir la transmission de germes résistants aux antibiotiques, ou de germes transmissibles par voie respiratoire, soit pour protéger les malades les plus fragiles.
 
Docteur Sandra FOURNIER Équipe Opérationnelle d’Hygiène Direction de l'organisation Médicale et des relations avec les Universités / AP-HP
 

Documents joints

 

A voir aussi