French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Une méta-analyse confirme la précision des scores d'échographie pulmonaire dans la prédiction précoce de la dysplasie bronchopulmonaire

Publié le Communiqués de presse

L’équipe du service de réanimation et pédiatrie néonatales de l’hôpital Antoine-Béclère AP-HP, de l’Université Paris-Saclay et de l’Inserm a étudié la précision des scores d'échographie pulmonaire (LUS) dans la prédiction précoce de la dysplasie broncho-pulmonaire (DBP), une priorité pour améliorer la prise en charge des enfants. Les conclusions de ces travaux, coordonnés par le Pr Danièle De Luca ont été publiées le 1er avril 2022 dans la revue Annals of the American Thoracic Society.

Principale conséquence négative de la prématurité au niveau respiratoire, la dysplasie bronchopulmonaire (DBP) est une modification de la paroi des bronches entraînant un emphysème pulmonaire et un affaissement de tout ou partie des poumons. Entre 20 et 25% des grands prématurés (<30 semaines d’âge gestationnel) en sont atteints à la naissance.

La DBP ne bénéficiait pas, jusqu’à présent, d’outil d’imagerie permettant un diagnostic clair alors qu’un consensus euro-américain avait identifié cela comme une priorité pour améliorer la prise en charge de ces enfants dès 20171.

Les scores échographiques pulmonaires (LUS) pourraient être utiles pour surveiller les nouveau-nés atteints d'insuffisance pulmonaire chronique de prématurité et pour prédire la DBP.

Compte tenu de leur facilité d'utilisation, de leur précision et de leur faible invasivité, les LUS ont fait l'objet de plusieurs études récentes à l’AP-HP2, mais aussi au Canada, en Espagne, en Italie et en Chine3,4,5.

L’équipe de recherche souhaitait confirmer la précision du score échographique pulmonaire pour une prédiction précise et précoce (au cours des 2 premières semaines de vie) de la DBP chez les prématurés d'âge gestationnel (<32 semaines).

Elle a donc conduit une méta-analyse des données disponibles sur l’usage de l’échographie pulmonaire pour la prédiction et la gestion de la DBP.

Sept études, incluant 1 027 nouveau-nés, ont été analysées. Alors qu’aucun outil d’imagerie ou de diagnostic ne permettait jusqu’ici d’anticiper la DBP, cette méta-analyse montre que l’échographie pulmonaire permet de le faire très précocement, entre 7 et 14 jours de vie.

Ce diagnostic anticipé permettrait de préparer le suivi de ces enfants, d’adapter l’assistance respiratoire à leurs besoins et de sélectionner par les résultats de l’échographie les enfants potentiellement à risque qui pourraient être traités avec des traitements médicamenteux (stéroïdes ou vitamine A) pour réduire le risque de DBP.

[1] Steinhorn R, Davis JM, Göpel W, Jobe A, Abman S, Laughon M, Bancalari E, Aschner J, Ballard R, Greenough A, Storari L, Thomson M, Ariagno RL, Fabbri L, Turner MA; International Neonatal Consortium. Chronic Pulmonary Insufficiency of Prematurity: Developing Optimal Endpoints for Drug Development. J Pediatr. 2017 Dec;191:15-21.e1. doi: 10.1016/j.jpeds.2017.08.006

[2] Loi B, Vigo G, Baraldi E, Raimondi F, Carnielli VP, Mosca F, De Luca D. Lung Ultrasound to Monitor Extremely Preterm Infants and Predict Bronchopulmonary Dysplasia. A Multicenter Longitudinal Cohort Study. Am J Respir Crit Care Med. 2021 Jun 1;203(11):1398-1409. doi: 10.1164/rccm.202008-3131OC

[3] Liu X, Lv X, Jin D, Li H, Wu H. Lung ultrasound predicts the development of bronchopulmonary dysplasia: a prospective observational diagnostic accuracy study. Eur J Pediatr 2021;180:2781–2789

[4] Alonso-Ojembarrena A, Serna-Guerediaga I, Aldecoa-Bilbao V, Gregorio-Hernandez R, Alonso-Quintela P, Concheiro-Guisan A, et al. The predictive value of lung ultrasound scores in developing bronchopulmonary dysplasia: a prospective multicenter diagnostic accuracy study. Chest 2021;160:1006–1016.

[5] Raimondi F, Migliaro F, Corsini I, Meneghin F, Dolce P, Pierri L, et al. Lung ultrasound score progress in neonatal respiratory distress syndrome. Pediatrics 2021;147:e2020030528.

Référence : Lucilla Pezza, Almudena Alonso-Ojembarrena, Yasser Elsayed, Nadya Yousef, Luca Vedovelli, Francesco Raimondi, Daniele De Luca, Annals of the American Thoracic Society 

Doi : https://doi.org/10.1513/AnnalsATS.202107-822OC

À propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte quatre instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE, FOReSIGHT) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année plus de10000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr

APHP

Contacts presse :

Service de presse de l’AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Mathilde Capy
Laure Delignières
Guy-Arnaud Behiri


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris