Menu
French English

Portrait de femme : Suzanne Necker

Mis à jour le . Page vue 372 fois. Signaler ce contenu
Madame Necker, XVIIIe, Musée de l'AP-HP
Mme Necker, XVIIIe, Musée de l'AP-HP -
AP-HP/F.Marin

Corps de texte

A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, découvrez Suzanne Curchod, épouse Necker (1739-1794).

Née en 1739 à Cressier (Suisse), Suzanne Curchod reçoit une éducation libérale et savante. Érudite, elle maîtrise les langues anciennes et modernes. En 1764, elle épouse Jacques Necker, banquier, futur contrôleur général des finances et ministre de Louis XVI. Le couple s’installe à Paris. De 1765 à 1790, conformément aux habitudes de l’époque, madame Necker tient salon où se côtoient les meilleurs esprits du temps : entres autres, Diderot, Buffon, Saint-Lambert et Marmontel.

Partisane d’une nouvelle vision de la société, et d’une relative égalité homme-femme, elle rédige un essai sur le divorce. Elle dispense à sa fille une éducation hors du commun, et celle-ci devint par la suite, sous le nom de Madame de Staël, l’une des grandes figures de la littérature du XIXe siècle.
Femme engagée, Suzanne Necker soutient la politique de réforme menée par son époux, et s’intéresse aux hôpitaux parisiens. En 1778, elle participe à la fondation de l’hospice de la Charité (aujourd’hui connu sous le nom d’hôpital Necker ). Elle en dirige l’administration pendant dix ans, puis se retire en Suisse.

A voir aussi

Contact