Menu
French English

Hôpital San Salvadour AP-HP : Inauguration du nouveau bâtiment Napias dédié à la prise en charge des patients adultes en état végétatif persistant ou pauci-relationnel

Publié le Communiqués de presse

L’hôpital San Salvadour AP-HP, situé dans le Var à Hyères, assure la prise en charge d’enfants, d’adolescents et d’adultes polyhandicapés congénitaux, mais aussi de patients atteints de handicaps neurologiques sévères acquis. Il a inauguré vendredi 18 janvier 2019 son nouveau bâtiment Napias dédié à l’accueil de patients adultes en état végétatif persistant (EVP) ou pauci-relationnel (EPR).

Cette nouvelle unité, pour laquelle l’AP-HP a investi 3,5 millions d’euros (dont 500 000 euros en équipements), contribuera à améliorer la qualité d’hébergement et de vie proposé, avec des lieux de soins, de rééducation et de vie adaptés, à ces patients et à leurs proches.

Son inauguration a eu lieu en présence de Jean Pierre Giran, Maire de Hyères, de Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP, de Sylvain Ducroz, Directeur des ressources humaines de l’AP-HP, du Dr Véronique Simha, Présidente du Comité Consultatif Médical de l’hôpital et de Sandrine Curnier, Directrice de l’hôpital San Salvadour.

L’état végétatif persistant (EVP) se traduit par la disparition complète de possibilités relationnelles et par la persistance de fonctions végétatives nécessaires à la vie (fonctions cardiaque, respiratoire, rénale, digestive etc…) alors que le cerveau reste en grande partie fonctionnel. L’état pauci-relationnel (EPR) correspond à un état de conscience qui, bien que très altéré, permet néanmoins des capacités de communication mesurables. Ces deux états neurologiques, consécutifs à des lésions cérébrales et identifiés dans les suites d’un coma, ne permettent pas aux patients d’établir un code de communication fiable.

Le nouveau bâtiment Napias, pour lequel l’AP-HP a investi 3,5 millions d’euros (dont 500 000 euros en équipement) est conçu spécifiquement pour les patients en EVP ou en EPR et leurs proches. Cette unité de soins, intégrée au Pôle de soins de suite et de réadaptation (SSR)* de l’hôpital San Salvadour AP-HP, dirigé par le Dr Elisabeth Grimont-Rolland, améliore leurs conditions d’hébergement et de vie avec des lieux de soins, de rééducation et de vie (espaces dédiés aux familles, terrasse couverte et jardinet) adaptés, tout en permettant la dispensation de soins techniques (neuro-orthopédiques, nutrition entérale, ORL, pulmonaires…) et d’évaluations régulières des capacités de communication des patients.

La prise en charge de ces patients alterne donc des soins et des activités diversifiés (aide au positionnement ; maintien des amplitudes articulaires et fonctionnelles ; surveillance de l’état orthopédique ; maintien des capacités d’éveil et relationnelles ; prévention de la dénutrition ; stimulation sensorielle : relaxation par induction, salle snoezelen et médiation corporelle ; éducation cognitive), réalisés par une équipe pluri professionnelle experte et formée de 24 personnes (infirmiers diplômé d’Etat, aides-soignants, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, diététicien et assistant socio-éducatif…), ainsi que des temps partagés avec les familles et les équipes.

D’une superficie de près de 1000 m2 répartis sur deux niveaux, la nouvelle unité,  implantée sur la partie bord de mer en surplomb du rivage, dispose de 22 lits, soit neuf chambres à deux lits et quatre chambres à un lit.

Une partie des locaux est exclusivement dédiée aux jeunes adultes (sept lits) venant de pédiatrie, dans le cadre du projet Transition soutenu par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France à hauteur de 250 000 euros.

Ces nouvelles infrastructures contribuent ainsi à offrir aux patients un projet de soins et de vie individualisé qui valorise et favorise autant que possible leurs capacités relationnelles (possibilités de communiquer et d’interagir avec l’environnement).

* Le Pôle de soins de suite et de réadaptation (SSR) de l’hôpital San Salvadour, AP-HP, composé d’un service de pédiatrie et d’un service adultes, dispose également d’unités spécialisées dans la prise en charge de patients atteints de handicaps neurologiques sévères acquis. Il comprend notamment une unité de soins de suite –médecine polyvalente, une unité accueillant des enfants et des adolescents souffrant d’obésité, et un Hôpital de Jour enfants, adolescents et adultes souffrant de polyhandicaps.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Marine Leroy
Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson