Menu
French English

Incendie d’un bâtiment de logements et bureaux de l’hôpital Henri-Mondor – AP-HP : point à 18h30

Publié le Communiqués de presse

Un incendie s’est déclaré vers 23h mercredi 21 août 2019 dans le bâtiment dit « L » situé dans l’enceinte de l’hôpital Henri Mondor AP-HP. On déplore malheureusement 1 personne décédée et 15 blessés, dont 4 pompiers. L’origine de l’incendie n’est pas identifiée. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre.

Dispositifs de sécurité incendie du bâtiment

L’immeuble de 10 étages et 4 cages d’escalier est destiné à plusieurs usages :

Une partie accueillant une crèche, soumise à la réglementation des Etablissements Recevant du Public (4ème catégorie Type R). Cet équipement a bénéficié d’un avis favorable de la commission de sécurité le 19 juin 2018 et de l’autorisation d’ouverture par arrêté du maire en date du 21 juin 2018.

Une partie accueillant des logements et des bureaux, soumise d’une part à la réglementation relative aux bâtiments à usage d’habitation et d’autre part au code du travail et pour laquelle l’AP-HP, en sa qualité de bailleur, a mis en place :

  • Des détecteurs de fumée autonomes dans chacun des appartements (vérification des installations du bâtiment L le 15/01/2016) conformément aux obligations du bailleur
  • Chaque cage d’escalier est équipée d’extincteurs, conformément à la réglementation (20 au total dans le bâtiment)
  • Chaque cage d’escalier est équipée d’un dispositif manuel de désenfumage
  • Des détecteurs d’incendie dans les 4 cages d’escalier reliés directement au PC Incendie central conformément aux prescriptions du permis de construire d’aménagement du « bâtiment L » ayant permis l’aménagement de la crèche. Ce sont ces détecteurs qui ont déclenché l’alerte à 23h02 au PC incendie central de l’hôpital, permettant de confirmer aux sapeurs-pompiers la réalité de l’incendie et déclenchant leur intervention rapide aux alentours de 23h20.
  • Des portes coupe-feu « 1 heure » équipent les entrées des appartements de ce bâtiment.

Ces 2 derniers éléments de sécurité incendie ne constituent pas une obligation pour ce type d’usages d’habitations et de bureaux.

Les espaces à usage de bureaux situés dans ce bâtiment (médecine du travail, direction des soins, direction de la communication…) sont équipés de détecteurs d’incendie dans les cages d’escalier, reliés directement au PC Incendie central.

Cet immeuble ne relève pas de la réglementation des Immeubles de Grande Hauteur ; le 10ème étage ayant été vidé de ses occupants, dans la partie mixte de l’immeuble (logement / bureaux) conformément à la notice de sécurité liée au permis de construire du 2 septembre 2014.

Le corps de la victime décédée a été retrouvé dans l’ascenseur qui dans ce type de bâtiment n’est pas soumis au système de sécurité incendie. Il a donc continué à fonctionner après le début de l’incendie.

Relogement et accompagnement des personnels et de leurs familles

Toutes les familles concernées sont actuellement prises en charge dans l’enceinte de l’établissement et des solutions de relogement vont leur être proposées.

D’après un 1er recensement, 67 personnes occupaient 25 appartements aujourd’hui évacués. Une solution de relogement va leur être proposée. L’AP-HP en lien avec les partenaires institutionnels (mairies, préfecture de région et du département, …) met tout en œuvre pour trouver dès aujourd’hui des solutions rapides de court ou moyen terme pour reloger ces personnes à proximité de leur lieu de travail.

Un accompagnement social et individualisé est proposé à chacun (recherche d’aides financières et accompagnement dans les démarches administratives).

Un accompagnement par la cellule d’urgences médico-psychologiques 94 a été proposé dans la nuit ; cet accompagnement sera prolongé autant que de besoin.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Marine Leroy
Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson