French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes : l’AP-HP se mobilise

Publié le Dossiers de presse

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes le 25 novembre 2022, l’AP-HP revient sur l’accompagnement qu’elle propose dans la prise en charge des femmes victimes de violences.

Pour améliorer le parcours et la prise en charge des victimes, l’AP-HP, en lien avec de nombreux partenaires, a créé « la Maison des femmes de l’AP-HP »

Les différentes implantations de « la Maison des femmes de l’AP-HP » proposent aux victimes de violences, des prises en charge médicale, sociale et juridique grâce à un partenariat unique des hôpitaux avec les services de police, de justice, les associations spécialisées et les collectivités. Ces structures réunissent des équipes pluridisciplinaires de l’hôpital et de ses partenaires.

Ce dispositif est le fruit d’un partenariat et/ou de financements de l’Etat (ARS Ile-de-France, Délégation Régionale aux droits des femmes et à l’égalité d’Ile-de-France, Police, Justice, Caisse d’allocations familiales) et de la Ville de Paris au travers de subventions d’associations spécialisées et de fonds privés. Les donateurs et les mécènes de la Fondation de l’AP-HP soutiennent le développement des Maisons des femmes de l’AP-HP à hauteur de 657 000 € sur 4 ans.

Trois sites parisiens ont déjà ouvert au sein des hôpitaux Bichat – Claude-Bernard, Pitié-Salpêtrière et Hôtel-Dieu. Une quatrième structure ouvrira ses portes à l’hôpital Bicêtre (94) au premier semestre 2023.

La Maison des femmes de l’AP-HP en chiffres

Maison des femmes de l’AP-HP - Bichat – Claude-Bernard

Depuis son ouverture en mai 2021 et jusqu’au 1er septembre 2022, le site a accueilli 380 patientes et 1 873 consultations ont été réalisées, ainsi que 210 ateliers.

77% des femmes prises accueillies par le site l’ont été dans un contexte de violences conjugales, 15,5% de violences sexuelles (dont intrafamiliales), 8% de violences intrafamiliales et 3% de violences extrafamiliales.

Ces patientes venaient majoritairement de Paris (68%), mais aussi de Seine-Saint-Denis (12,66%) des Hauts-de-Seine (8,54%) du Val d’Oise (3.8%), du Val de Marne (1.9%) 94 ; Essonne (0.6%), Oise (0.6%), ou des Yvelines (0.6%).

Elles ont été adressées pour moitié par d’autres services de l’AP-HP (santé, services sociaux du personnel) et un quart d’entre elles depuis l’hôpital Bichat-Claude Bernard. 5% ont été adressées par un centre de santé ou un médecin libéral.

Depuis le 1er juillet 2021, 60 ont pris rendez-vous pour déposer une plainte ou une main courante.

Maison des femmes de l’AP-HP - Hôtel-Dieu

Entre le 13 décembre 2021 et le 1er novembre 2022, 177 patientes ont été accompagnées et 2 057 consultations ont été réalisées. Une évaluation psychiatrique initiale est systématiquement effectuée et le site propose une offre de soins psychiques renforcés. On dénombre ainsi 373 consultations de psychiatre et 421 consultations de psychologue.

81,3% des femmes accueillies l’ont été en raison de violences conjugales, 10,8% de violences sexuelles, 5,8% de violences intrafamiliales, et 2,2% de violence extrafamiliales. Ces patientes venaient majoritairement de Paris (70%), du Val-de-Marne (6%) de l’Essonne (7%), des Hauts-de-Seine (5%), de la Seine-Saint-Denis (3,5%), des Yvelines (2%) mais aussi de Seine-et-Marne (1,5%)

Elles ont été adressées pour moitié par d’autres services de l’AP-HP (santé, services sociaux du personnel) et près de 60% d’entre elles depuis soit l’Hôtel-Dieu-AP-HP, soit un service du Groupe hospitalo-universitaire Centre - Université. 11% ont été adressées par une association.

Maison des femmes de l’AP-HP - Pitié-Salpêtrière

En 2021, 162 patientes ont été accueillies et ont bénéficié de 778 consultations spécialisées et 52 ateliers thérapeutiques. Parallèlement, 38 actions de sensibilisation à la lutte contre les violences et à la prévention en santé sexuelle ont été menées.

En 2022, entre le 1er janvier et le 31 octobre, ce sont 292 nouvelles femmes qui ont été prises en charge, 45% dans un contexte de violences conjugales, 18% dans un contexte de violences migratoires, 22% de violences sexuelles et 13% de violences intrafamiliales. Elles ont bénéficié de 2 033 consultations spécialisées et de 145 ateliers thérapeutiques. Parallèlement, 37 actions de sensibilisation à la lutte contre les violences et à la prévention en santé sexuelle ont été menées.

Ces patientes viennent majoritairement de Paris (82%). Elles sont orientées à 69% par des professionnels de santé (libéraux ou hospitaliers), à 22% par des associations spécialisées et à 3% par les services de police. 6% d’entre elles sont venues consulter d’elle-même.

27 dépôts de plaintes ont été déposés au sein de la Maison des femmes de l’AP-HP Pitié-Salpêtrière.

Faciliter le dépôt de plainte à l’hôpital : un protocole mis en place avec les commissariats

Afin de faciliter le recueil de plaintes directement à l’hôpital pour les femmes victimes de violences conjugales, un protocole a été mis en place entre l’AP-HP, le ministère de la Justice et la Préfecture de Police en octobre 2020.

Dans les services d’urgences de l’l’hôpital Tenon et  de l’hôpital Saint-Antoine, les femmes victimes peuvent se présenter en journée directement au service d’accueil des urgences pour bénéficier d’un accueil adapté où elles peuvent déposer plainte.

Pour les sites de Bichat, Pitié-Slpétrière et Hôtel-Dieu, les victimes peuvent déposer plainte au sein de la Maison des femmes de l’AP-HP.

Des réflexions sont en cours afin d’étendre ce dispositif à d’autres hôpitaux de l’AP-HP avec différents niveaux d’accompagnement :

•          Mise à disposition des victimes d’un formulaire de dépôt de plainte à l’hôpital ;

•          Prise de rendez-vous pour dépôt de plainte par un professionnel de santé de l’hôpital pour la victime ;

•          Permanences d’officiers de police judiciaire (OPJ) dans les hôpitaux ;

•          Venue des OPJ directement à l’hôpital pour recueillir la plainte.                           

Actions prévues à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Hôpital Bichat – Claude-Bernard AP-HP

Le 23 novembre de 10h30 à 12h00

Webinaire “Violences conjugales : ensemble pour une meilleure prise en charge” 

Violences conjugales : comment en parler, comment repérer

Avec les interventions des professionnels de la Maison des femmes (sage-femme, psychologue, assistante sociale, juriste) et de la préfecture de police de Paris. Le webinaire sera disponible en replay sur la chaîne YouTube du GHU. AP-HP Nord-Université de Paris.
Au programme :

- La maison des femmes : pourquoi et pour qui, rôle et missions

- le premier accueil et les prises en charge sociale, juridique et policière des femmes victimes de violences conjugales

- les conséquences des violences conjugales sur la santé mentale

Inscriptions en cliquant ici

Le vendredi 25 novembre 2022

Portes ouvertes de la Maison des femmes

>> de 11h30 à 17h00 à la Maison des femmes

>> de 11h30 à 14h dans le hall de l'hôpital Bichat - Claude-Bernard et au restaurant du personnel

Hôpital Hôtel–Dieu AP-HP le vendredi 25 novembre 2022

9h-16h, hall d’accueil de l’hôpital, accès libre

Stands d’information animés par l’équipe de la Maison des Femmes, le service de santé au travail, les assistantes sociales du personnel…

2 sessions au choix : 9h30 –10h15 et 14h45 –15h30

Rencontre avec l’équipe de la Maison des Femmes et visite de la structure

>> inscription obligatoire

Conférences (ouvertes à tous, inscription obligatoire)

- Les violences sexuelles dans les situations de violence conjugale | vendredi 25 novembre, 16h -16h30

- Les psychothérapies des femmes victimes de violences, un exemple d’offre de soins | vendredi 25 novembre, 16h30 -17h

Hôpital Cochin – Port Royal AP-HP du 21 au 25 novembre, hall du bâtiment Port-Royal

Exposition femmes au cœur de l’urgence

Fruit d’un travail réalisé de 2018 à 2021, l’exposition Femmes au cœur de l’urgence propose une plongée dans le quotidien de onze femmes médecins à l’hôpital

Hôpital Saint-Antoine AP-HP le jeudi 24 novembre de 10h00 à 15h30

Journée de prévention contre les violences faites aux femmes

La policlinique, le service des maladies infectieuses et la médiathèque proposent une journée de sensibilisation contre les violences faites aux femmes.

>> 10h00 – 12h00 Policlinique Baudelaire :

  • Diffusion du film “Jamais vaincu.e.s” autour de la pratique du Komichi à l’hôpital Saint-Antoine
  • Diffusion des spots tires des campagnes officielles et de films d’animation et de fiction sur les violences faites aux femmes
  • Mur d’écriture participatifv
  • Tables rondes animées par les associations Libre Terre des Femmes et Ikambere
  • Stands d’information (documentation et associations)

>> 14h00 – 15h30 Salle de sport :

Atelier self-defense animé par l’association Ladies System Defense à destination des patientes des services de la policlinique et des maladies infectieuses et tropicales

Hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP le vendredi 25 novembre 2022 à partir de 14 heures, bâtiment Siredey

Journée portes ouvertes

>> 14h30 : 1er temps d’échange avec l’équipe médicale et paramédicale de la Maison des femmes

>> De 15h à 16h30 : visite libre de la Maison des femmes, et rencontres avec les différents intervenants, pour mieux connaitre les modalités de la prise en charge pluridisciplinaire proposée.

L’accueil : Présentation par les aides-soignantes de leurs missions notamment d'évaluer dès le premier contact la gravité de la situation et le délai de prise en charge. Ces professionnelles sont formées à l'accueil des victimes de violence.

Police : Rencontre avec des agents du commissariat du 13ème pour mieux comprendre le dispositif de dépôt de plainte in situ. Il s’agit d’une permanence hebdomadaire sur inscription préalable.

Juriste : Les associations Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) et Paris Aide aux Victimes (PAV) présenteront les conseils juridiques proposés lors de permanence à la Maison des femmes.

Service social : Rencontre avec l'assistante sociale de l'association Aurore qui présentera ses missions d'accompagnement des femmes en situation de précarité. Un partenariat avec la CAF est mis en place.

Soins psychiques / conseillère conjugale : Rencontre avec psychologue, psychiatre, conseillère conjugale de la Maison des femmes pour échanger et répondre aux questions sur les modalités de la prise en charge

Santé sexuelle / somatique : Rencontre et temps d'échange avec le médecin généraliste, la sage-femme et l'obstétricien de la Maison des femmes pour présenter notamment le circuit de prise en charge personnalisé pour chaque femme

Ateliers thérapeutiques : Présentation d'un atelier thérapeutique proposé chaque semaine aux femmes : au choix danse, yoga, atelier bijoux "estime de soi", atelier de soins socio-esthétiques et séance de karaté avec l'association Fight For Dignity.

Hôpital Antoine–Béclère AP-HP, vendredi 25 novembre 2022 de 8h30 à 18h00

Colloque : 2ème journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Ce colloque a pour objectif d’améliorer les connaissances et la compréhension des situations auxquelles font face les professionnels de santé pour dépister, accompagner et orienter les patientes. Il est organisé par le groupe de travail sur les violences faites aux femmes de l’hôpital Antoine-Béclère AP-HP.

Inscription gratuite et obligatoire en cliquant ici

Hôpital Avicenne AP-HP, le 24 novembre de 10h à 13h, Espace Soins & Vie Martine Midy

Rencontres et échanges autour des droits des femmes avec L’association des Femmes Solidaires 93 

>> 10H-11H30 Prévention des violences conjugales avec Cécile Sarafis, médiatrice conjugale au planning familial des hôpitaux Avicenne et Jean-Verdier qui abordera les différentes expressions des violences conjugales avec un atelier dont l’objectif est de sensibiliser aux signaux d’alertes des violences conjugales : rapport de domination, humiliations, chantages, menaces, isolement…

>> 11H30-13H- Focus sur l’excision avec Ornella Milleliri, psychologue, parcours santé sexuelle du service des maladies infectieuses et tropicales.

Elle abordera le poids des normes sociales et des traditions qui font perdurer cette pratique malgré son interdiction, les dangers de l’excision et ses répercussions : traumatismes psychologiques, douleurs, troubles de la sexualité….

Présence des équipes de l’hôpital Avicenne AP-HP sur le territoire :

  • 23 novembre 2022 à Aubervilliers :

Participation du Dr Victor Trousset (UMJ - unité médico judiciaire de l’hôpital) à une table ronde « Protection des femmes victimes de violences ».

  • 25 novembre 2022 matin à Drancy :

Participation du Dr Vinceny Lasne, chef de service UMJ et d’Ornella Milleliri, psychologue travaillant sur le parcours santé sexuelle du service des maladies infectieuses et tropicales, à une table ronde « Le psycho-traumatisme et ses conséquences sur la santé » (public de professionnels et d’habitants).

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Elle s’organise en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université Paris Cité;  AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université Paris Cité; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articule autour de cinq universités franciliennes. Ses 38 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France: 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Mathilde Capy
Laure Delignières
Guy-Arnaud Behiri


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris