Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital
Publié le Page vue 328 fois. Communiqués de presse

La prise en charge du cancer du sein à l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris garantit aux patientes atteintes et aux femmes à haut risque des rendez-vous, un accompagnement et des soins spécifiques dans ses hôpitaux, notamment dans ses centres de diagnostic rapide ou le réseau sein.

A l’occasion d’Octobre Rose 2017, les équipes de l’AP-HP et les associations se mobilisent lors de manifestations organisées tout au long du mois d’octobre dans les hôpitaux et sur la place de la République le 18 octobre 2017.

>> Lire dossier de presse complet :  PDF iconOctobre Rose 2017

L’AP-HP est un acteur majeur de la cancérologie en Ile-de-France. Elle assure la prise en charge du cancer du sein, dans ses quatre centres experts et ses centres associés, du dépistage aux différentes interventions chirurgicales permettant par exemple l’ablation de tumeurs et/ou la reconstruction mammaire. En 2016, plus de 5100 patientes ont été prises en charge dans les hôpitaux de l’AP-HP pour un cancer du sein.

L’AP-HP propose à ses patientes, quel que soit leur niveau de revenu, un diagnostic rapide. Ces dernières années, plusieurs centres de diagnostic rapide ont été ouverts dans ses hôpitaux, notamment pour le cancer du sein. Ils leur permettent par exemple d’obtenir un rendez-vous dans les deux/trois jours suivant la suspicion d’une anomalie mammaire.

Onze établissements de l’AP-HP réalisent les actes chirurgicaux, comme la reconstruction mammaire proposée sans dépassement d’honoraire.

Aujourd’hui, environ 40% des patientes sont prises en charge en ambulatoire, suivant ainsi les recommandations du Plan Cancer 3 2014-2019 qui souhaite favoriser ce type de chirurgie, moins lourde pour les patientes.

Tout malade concerné par la chirurgie, adultes et enfants, se voit également proposer un accès en 48H, 365 jours par an, à une consultation de préservation de la fertilité.

L’AP-HP a également fédéré un réseau sein autour de huit centres spécifiquement dédiés au suivi des femmes à haut risque de cancer du sein et de l’ovaire, en raison d’une prédisposition génétique ou dans le cadre d’antécédents familiaux. Un réseau cancer et grossesse complète l’offre de soins.

Les patientes bénéficient de soins spécialisés de pointe en cancérologie et un accompagnement personnalisé.

C’est le cas au Sénopôle Territoire Cancer Nord de l’hôpital Saint-Louis inauguré fin 2016. Depuis juin 2017, la halte-garderie Kyklos à l’hôpital Saint-Louis offre  par exemple des solutions de garde d’enfant pendant les rendez-vous médicaux et les traitements des mères favorisant l’accès aux soins de support notamment. Des séances de pratique physique adaptée permettraient de réduire la fatigue chronique ou le risque de rechute.

Les hôpitaux universitaires, grâce à leurs activités de recherche, facilitent l’accès aux dernières innovations médicales ou chirurgicales. Par exemple, des tests génomiques performants mis en place depuis novembre 2016 à l’hôpital Saint-Louis visent à éviter des chimiothérapies inutiles pour certaines tumeurs du sein.

Un MOOC « innovation en cancérologie » réalisé par des professionnels de l’AP-HP en mars 2017, contribue à informer les professionnels de santé, mais aussi les patients et leurs proches, sur les progrès techniques réalisés en cancérologie à l’AP-HP, du dépistage à la prise en charge thérapeutique des cancers.

La déclinaison du plan cancer 3 a également donné lieu à l’élaboration de référentiels de prise en charge pour les différents cancers du sein et gynécologiques, fruits du travail de l’ensemble des équipes de l’AP-HP spécialisées dans ce domaine. Les propositions thérapeutiques qui découlent de ces réflexions servent de supports aux avis émis en réunion de concertation pluridisciplinaire.

Pour en savoir plus :

Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent : il touche près de 50 000 femmes chaque année en France et, plus rarement, des hommes. Le progrès médical a permis d’immenses améliorations dans sa prise en charge, d’autant plus efficace qu’elle est effectuée à un stade précoce de la maladie. Ainsi, le cancer du sein peut être guéri dans neuf cas sur dix s’il est détecté tôt.

En 2017, le Docteur Charlotte Ngo, chirurgienne-gynécologue, MCU-PH en cancérologie à l’hôpital Européen Georges-Pompidou est lauréate du prix Ruban Rose Avenir  de l’association « Le Cancer du sein, Parlons-en ! » qui sera remis le 27 septembre 2017.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. https://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris