French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Le diabète augmente le risque de forme sévère du Covid-19 principalement chez les jeunes adultes : conclusion d’une étude à partir de l’entrepôt de données de santé de l’AP-HP

Publié le Communiqués de presse

Des travaux menés par des équipes de diabétologie des hôpitaux de l’AP-HP, du Centre de Recherche des Cordeliers, de l’Inserm et d’Université de Paris, coordonnés par le Dr Marc Diedisheim de l’hôpital Cochin et le Dr Louis Potier de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard, ont comparé le risque de décès ou d’intubation orotrachéale entre les patients avec ou sans diabète hospitalisés pour Covid-19. Ils ont fait l’objet d’une publication dans la revue The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism le 1er juin 2021.

Dès le début de l’épidémie de SARS-Cov-2, les patients souffrant de diabète, une maladie fréquente qui touche des personnes d’âge variable, ont été identifiés comme étant parmi les plus à risque de développer une forme grave de Covid-19. Cependant, les données disponibles ne permettaient pas de savoir si le risque était identique pour toutes les catégories d’âge.

Cette étude observationnelle s’est appuyée sur des données de l’Entrepôt de données de Santé de l’AP-HP. Elle a porté sur 6 314 patients hospitalisés pour Covid-19 à l’AP-HP entre février et juin 2020. Son objectif a été d’étudier le risque de développer une forme sévère de Covid-19 (nécessitant une intubation ou menant au décès) selon l’âge chez les patients hospitalisés pour Covid-19 avec ou sans diabète. Le diabète était présent chez 39% des patients.

Les résultats de l’étude montrent que le diabète augmente le risque de forme grave de la COVID de manière plus importante chez les adultes diabétiques de moins de 70 ans. En effet, le risque d’intubation ou de décès augmente progressivement avec l’âge (23% de risque pour les moins de 50 ans et 35% pour les plus de 80 ans) pour tous les patients. Cependant, le risque est significativement plus élevé chez les diabétiques que chez les non-diabétiques jusqu’à 70 ans. Passé cet âge, le risque de développer une forme grave de la maladie pour les diabétiques décroît, atteint un plateau et rejoint un taux comparable à celui des patients non-diabétiques de la même catégorie d’âge (plus de 80 ans).

Référence : Diabetes increases severe COVID-19 outcomes primarily in younger adults Age and diabetes in COVID-19 severity

Marc Diedisheim, Etienne Dancoisne, Jean-François Gautier, Etienne Larger, Emmanuel Cosson, Bruno Fève, Philippe Chanson, Sébastien Czernichow, Sopio Tatulashvili, Marie-Laure Raffin-Sanson, Kankoé Sallah, Muriel Bourgeon, Christiane Ajzenberg, Agnès Hartemann, Christel Daniel, Thomas Moreau, Ronan Roussel, Louis Potier

DOI : https://doi.org/10.1210/clinem/dgab393

À propos d’Université de Paris : Université de recherche intensive pluridisciplinaire, Université de Paris se hisse au niveau des établissements français et internationaux les plus prestigieux grâce à sa recherche de très haut niveau, ses formations supérieures d’excellence, son soutien à l’innovation et sa participation active à la construction de l’espace européen de la recherche et de la formation.

Université de Paris compte 63 000 étudiants, 7 500 enseignants-chercheurs et chercheurs, 21 écoles doctorales et 126 laboratoires de recherche. Visiter u-paris.fr.

À propos de l’AP-HP : Premier centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Europe, l’AP-HP et ses 39 hôpitaux sont organisés en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articulent autour de cinq universités franciliennes. Etroitement liée aux grands organismes de recherche, l’AP-HP compte trois instituts hospitalo-universitaires d’envergure mondiale (ICM, ICAN, IMAGINE) et le plus grand entrepôt de données de santé (EDS) français. Acteur majeur de la recherche appliquée et de l’innovation en santé, l’AP-HP détient un portefeuille de 650 brevets actifs, ses cliniciens chercheurs signent chaque année près de 9000 publications scientifiques et plus de 4000 projets de recherche sont aujourd’hui en cours de développement, tous promoteurs confondus. L’AP-HP a obtenu en 2020 le label Institut Carnot, qui récompense la qualité de la recherche partenariale : le Carnot@AP-HP propose aux acteurs industriels des solutions en recherche appliquée et clinique dans le domaine de la santé. L’AP-HP a également créé en 2015 la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche afin de soutenir la recherche biomédicale et en santé menée dans l’ensemble de ses hôpitaux. http://www.aphp.fr

APHP

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Mathilde Capy
Laure Delignières
Guy-Arnaud Behiri


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris