French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Mise au point de l’AP-HP à la suite des déclarations publiques de Stéphanie Bataille

Publié le Communiqués de presse

Consciente de la douleur engendrée par la perte d’un proche, l’AP-HP tient toutefois à apporter des réponses factuelles aux affirmations de Stéphanie Bataille au sujet de la prise en charge de M. D., son père, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière - AP-HP.

A l’initiative de l’équipe médicale et de la direction de l’établissement, un rendez-vous a été proposé à Stéphanie Bataille et à la famille du défunt afin de répondre à leurs interrogations. Ce rendez-vous a eu lieu le 28 janvier 2021.

Par respect du secret professionnel et de la vie privée, l’AP-HP ne communiquera toutefois publiquement aucun élément précis mais confirme que M. D. a été admis pour une intervention chirurgicale qui s’est bien déroulée et les proches du patient ont été informés comme usuellement par l’équipe médicale de l’évolution de son état de santé.

Le père de Stéphanie Bataille a déclaré les symptômes de la Covid-19 au cours de son hospitalisation durant laquelle il recevait des visites dans sa chambre individuelle. Pendant la période à laquelle il y était hospitalisé, l’ensemble du personnel en contact avec lui a été testé négatif.

Le patient a ensuite été transféré dans un autre service, au sein duquel les visites ne sont pas autorisées en raison du profil des patients particulièrement fragiles, sauf exception. Il a été considéré, en concertation avec la famille, qu’il était préférable que les proches, porteurs de la Covid-19 et symptomatiques, ne rendent pas visite au patient.

Lorsque l’état de M. D. s’est dégradé, ce dernier a été de nouveau admis dans son service d’hospitalisation initial sur décision médicale.

En contexte épidémique, l’AP-HP applique les recommandations nationales de limitation des visites afin de protéger du risque de contamination les patients et les personnels. Les « visites ne sont pas autorisées aux personnes qui sont atteintes de COVID-19, qui présentent des symptômes compatibles avec la Covid-19 (fièvre, toux, rhume, perte du goût ou de l’odorat) ou ont été en contact avec une personne atteinte de Covid-19 dans les 14 jours précédents. Les visites des patients atteints de Covid-19 ne sont pas autorisées, sauf circonstances exceptionnelles (notamment situation de fin de vie, difficultés psychologiques majeures du patient, situation particulière d’un patient mineur) et dans ce cas, dans un encadrement fixé par l’équipe soignante. ». Ces limitations font l’objet d’explications par les équipes et tout est mis en œuvre pour maintenir le lien entre les patients et leurs familles, via des contacts vidéos organisés par les équipes de l’hôpital.

Des visites restent donc malgré tout possibles en fonction de l’état de santé du patient, sur décision médicale en concertation avec les familles, comme cela a pu être le cas à plusieurs reprises pour le père de Stéphanie Bataille et notamment la veille de son décès. Lorsque l’équipe médicale a considéré que le décès allait survenir de façon imminente, les proches ont aussitôt été contactés. Un membre de la famille a ainsi pu voir le patient avant son décès. Stéphanie Bataille a pu se recueillir auprès de son défunt père dans sa chambre au sein du service de soins. Il n’y a eu à ce moment-là aucune « interdiction de lui rendre visite ».

Comme pour toute prise en charge, l’AP-HP est tout à fait disposée, si la famille le souhaite, à ce qu’un médiateur indépendant de l’équipe hospitalière, choisi conjointement avec les représentants des usagers de l’hôpital, puisse s’entretenir avec la famille et ainsi éclairer cette prise en charge.

A propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Contacts presse :

Service de presse de l’AP-HP : 01 40 27 30 00 - service.presse@aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Anne-Cécile Bard
Barnabé Chalmin
Jessica Djaba
Éléonore Duveau


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris