Menu
French English
  • Rechercher un nom de médecin, un service

  • Rechercher un contenu

Select the desired hospital
Publié le Communiqués de presse

©Hôpital Avicenne AP-HP

L’équipe du Pr Robert Benamouzig, chef du service de gastro-entérologie de l’hôpital Avicenne AP-HP en août 2019, puis l’équipe du Pr Stanislas Chaussade, chef de service de gastroentérologie de l’hôpital Cochin AP-HP en septembre 2019, ont testé le fonctionnement d’un dispositif d’aide à la détection précoce des polypes et des cancers colorectaux basé sur l’intelligence artificielle (IA).

Ce dispositif GI GENIUS* se base sur l’intelligence artificielle pour détecter et signaler automatiquement, en temps réel, toute anomalie évocatrice de polypes colorectaux. Lors de la réalisation d’une coloscopie, ce dispositif analyse systématiquement toutes les images qu’il reçoit, à la recherche d’un polype. Lorsqu’il détecte une anomalie, il informe l’équipe soignante en projetant en temps réel sur l’image de la coloscopie un cadre vert autour de la zone et en émettant un bip sonore. Concrètement, il s’agit d’un boitier associé au matériel habituel utilisé lors d’une coloscopie. 

Ce nouveau  dispositif permet de sécuriser l’examen du gastroentérologue, en détectant toute anomalie identifiée et notamment des polypes qui pourraient être difficiles à détecter lors d’une coloscopie. Ces polypes sont les précurseurs du cancer colo rectal et leur ablation permet de diminuer l’incidence du cancer colo rectal chez les patients béneficiant d’une coloscopie. Ce dispositif qui possède une sensibilité de 99,7 % a été présenté lors du congrès mondial de gastroentérologie au printemps 2019 par la société Medtronic.

En France, le dispositif a été utilisé pour la 1ère fois le 27 août 2019 à Avicenne, sur 10 patients. Il a ensuite été testé par l’équipe de Cochin le 25 septembre.

*Le dispositif GI GENIUS : ce dispositif a été développé par Cosmo Pharmaceuticals, société pharmaceutique spécialisée dans le traitement de certains troubles gastro-intestinaux et de l'endoscopie, et est commercialisé en Europe via la société Medtronic spécialisée dans les technologies médicales. GI Genius est marqué CE et est maintenant disponible en Europe.

Les usages de l’intelligence artificielle (IA) à l’AP-HP

De manière plus globale, au sein des hôpitaux de l’AP-HP, des travaux de recherche basés sur des méthodes d’intelligence artificielle permettent le développement d’algorithmes d’aide au dépistage, au diagnostic et à la prise en charge des patients. Ces travaux sont rendus possibles notamment grâce à l’Entrepôt de Données de Santé de l’AP-HP (EDS) qui rassemble les données administratives et médicales de plus de 8 millions de patients hospitalisés ou venus en consultation au sein des 39 établissements de l’AP-HP. L’EDS est la première plateforme sécurisée de données de santé, hébergée par un Centre Hospitalo-Universitaire, à bénéficier d’une autorisation de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés faisant ainsi de l’AP-HP, depuis plus de deux ans, le premier CHU autorisé à réutiliser les données des patients admis dans ses hôpitaux, à des fins de recherche scientifique et d’innovation dans le domaine de la santé.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris