Menu
French English

Ouverture du centre régional du psychotraumatisme « AP-HP Centre - Sud », pour la prise en charge des personnes exposées à des violences ou un événement traumatique

Publié le Communiqués de presse

Le centre national de ressources et de résilience (CN2R) a pour mission de développer la recherche et l’enseignement dans le domaine du psychotraumatisme ainsi que l'information du grand public à travers des outils numériques innovants. C’est dans ce cadre que le CN2R coordonne 10 centres régionaux de soin des psychotraumatismes, dont deux portés par l’AP-HP pour l’Ile-de-France : « AP-HP Centre - Sud » qui a ouvert ses portes en mars dernier et « AP-HP Paris Nord » qui les ouvrira très prochainement. L’AP-HP apporte son expérience particulière dans le domaine des victimes de terrorisme, des migrants et des enfants. 

Le centre régional du psychotraumatisme « AP-HP Centre - Sud » de l’AP-HP co-porté par les Docteurs Nicolas Dantchev (hôpital Hôtel-Dieu AP-HP) et Florian Ferreri (hôpital Saint-Antoine  AP-HP) a ouvert ses portes en mars 2019. Ce centre implique de nombreux sites de l’AP-HP et hors AP-HP situés au centre et au sud de Paris (hôpitaux de l’AP-HP* : Pitié-Salpêtrière, Hôtel-Dieu, Saint-Antoine, Tenon, Bicêtre, Trousseau, Corentin-Celton ; la cellule d’urgences médico-psychologiques du SAMU 75 (CUMP), l’unité médico-judiciaire de l’Hôtel-Dieu, l’Institut de victimologie ; des associations (notamment Paris Aide aux Victimes et Parcours d'Exil) ; le Centre Hospitalier Sainte-Anne et l’unité psycho-trauma du Centre hospitalier intercommunal de Créteil). Il s’appuie sur une complémentarité entre les aspects cliniques (portés par le Dr Dantchev en lien étroit notamment avec l’unité médico-judiciaire de l’Hôtel-Dieu et le service de victimologie d’enfants de l’hôpital Armand-Trousseau) et la recherche (axe coordonné par le Dr Florian Ferreri, en lien avec les  projets déjà développés avec les équipes de l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière).

Ce centre de soin régional a pour objectif d’améliorer la prise en charge de victimes de tous âges dans des contextes tels que des attentats, des catastrophes naturelles ou industrielles, des viols, des violences familiales, des situations de harcèlement scolaire ou professionnel, des migrations, des prises en charge d’enfants de retour de pays en guerre, etc. Les équipes y ont pour ambition de développer la coordination entre les acteurs déjà engagés dans la prise en charge des psychotraumatismes, publics ou associatifs, et la formation de professionnels de santé concernés par de potentielles victimes. Les professionnels s’appuient pour cela sur une plateforme téléphonique dédiée à l’accueil et l’orientation.

Une plateforme téléphonique dédiée à l’accueil et l’orientation (01 42 34 78 78)

Cette plateforme téléphonique, accessible aux patients, professionnels de santé ou intervenants sociaux, centralise les demandes de prise en charge de patients habitant à Paris et dans les départements du sud de l’Ile-de-France. Sa fonction est d’évaluer, en amont des services de consultation, ces demandes afin de proposer les prises en charge les plus adaptées, en optimisant les ressources médicales et paramédicales.

Située à l’Hôtel-Dieu, la plateforme téléphonique permet d’orienter les appelants du lundi au vendredi de 9h30 à 18h30. Elle permet aussi de réaliser une évaluation clinique ciblée dès le premier appel. Des infirmiers diplômés d’état (IDE) qui possèdent une expérience en psychiatrie et formés à la prise en charge des patients atteints de troubles psychiques consécutifs à un traumatisme réalisent ces évaluations téléphoniques. L’évaluation peut ensuite être complétée par un entretien d’accueil et d’évaluation réalisé par un des infirmiers au sein du service de psychiatrie de l’Hôtel-Dieu, puis par une consultation médicale en fonction de la gravité des symptômes présentés.

Depuis son ouverture en août dernier, la plateforme téléphonique a déjà reçu  près d’une centaine d’appels et plus de 80% des patients ont pu être orientés vers les différentes structures qui constituent le centre régional du psychotraumatisme « AP-HP Centre - Sud ».

A noter : en cas d’urgence en dehors des horaires d’ouverture de la plateforme d’orientation, les personnes peuvent se rendre aux urgences des hôpitaux AP-HP de l’Hôtel-Dieu, Tenon, Pitié-Salpêtrière, Saint-Antoine. Ils peuvent également composer le 15.

Toujours en lien avec le centre national de ressources et de résilience (www.cn2r.fr), le centre régional « AP-HP Paris Nord », porté par le Pr Thierry Baubet (chef du service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Avicenne – AP-HP) ouvrira ses portes en décembre. Il réunira les équipes des groupes hospitaliers de l’AP-HP du nord de Paris (hôpitaux René-Muret, Avicenne, Jean-Verdier, Robert-Debré, Beaujon, Bichat-Claude-Bernard et Bretonneau), ainsi que plusieurs structures publiques du nord de Paris et de l'Île-de-France telles que le centre hospitalier Robert Ballanger d’Aulnay-Sous-Bois, co-porteur du projet, l'Etablissement public de santé Ville-Evrard, des cliniques privées, le secteur de la protection de l'enfance, et de nombreuses associations (associations du réseau France Victimes, Life for Paris, 13onze15, FENVAC, AFVT, Comede, Centre Primo Levi, Parcours d'Exils, Observatoire des Violences envers les Femmes, etc.). L'expérience de l'équipe en recherche, notamment en lien avec Santé publique France, et dans le champ des Sciences Humaines et Sociales y sera poursuivie et développée. Le Centre Paris Nord peut d'ores et déjà être contacté à l'adresse psychotrauma.avicenne@aphp.fr

Le centre national de ressources et de résilience (CN2R)

Le projet du CN2R, dont la création avait été annoncée dans le cadre du plan interministériel d'aide aux victimes en novembre 2017, s’articule autour d’un consortium pluridisciplinaire, regroupant notamment des anthropologues, sociologues, pédagogues, historiens, juristes, psychiatres d’adultes et d’enfants, psychologues, urgentistes, médecins légistes et responsables départementaux des Cellules d’urgence médico-psychologiques.

Porté à l’AP-HP par le Pr Thierry Baubet et au Centre hospitalo-universitaire de Lille par le Pr Guillaume Vaiva, le CN2R, bénéficie d’une expertise clinique et universitaire majeure en provenance d’équipes très expérimentées, d’un réseau de partenaires nationaux et internationaux reconnus mais aussi d’une articulation étroite avec les sciences humaines et sociales.

Au total, dix centres régionaux sont coordonnés par le CN2R :

  •          Les établissements de l’AP-HP pour ses centres « AP-HP Paris Nord » et « AP-HP Centre -Sud »
  •          le CHU de Lille
  •          le CHU de Dijon
  •          le CHU de Tours
  •          le CHU de Strasbourg
  •          les Hospices civils de Lyon
  •          le CHU de la Martinique
  •          le projet porté en commun par les trois CHU de la région Occitanie (Toulouse, Montpellier et Nîmes)
  •          le projet porté conjointement par le CHU de Nice et la Fondation Lenval

Retrouvez toutes les informations sur le centre national de ressources et de résilience (CN2R) : Psychotraumatisme : le projet élaboré par l’AP-HP et le CHU de Lille retenu pour piloter le centre national de ressources et de résilience

*Détail des services hospitaliers impliqués dans ce centre régional du Psychotraumatisme « AP-HP Centre - Sud » : service de psychiatrie de l’Hôtel-Dieu – Dr Nicolas Dantchev et Dr Matthieu Gasnier, centre de victimologie pour mineurs de l’hôpital Trousseau – Dr Gilbert Vima, CUMP de Paris – Dr Gaëlle Abgrall et Dr Elise Neff, service de psychiatrie de psychiatrie de l’hôpital Tenon – Dr Nathalie Dzierzynski et Dr Vanessa Cagnone, service de psychiatrie de l’hôpital Bicêtre – Pr Emmanuelle Corruble, Dr Bruno Boniface et Dr Séverine Martin, service de psychiatrie de l’hôpital Saint-Antoine – Dr Florian Ferreri et Dr Vanessa Cagnone, service de psychiatrie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière – Pr Bruno Millet et Dr Vanessa Cagnone et service de psychiatrie et d’addictologie de l’adulte et du sujet âgé de l’hôpital Corentin-Celton – Pr Frédéric Limosin et Dr Patrice Louville.

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Elle s’organise en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université de Paris ;  AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université de Paris ; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articule autour de cinq universités franciliennes. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE
DE PRESSE DE L'AP-HP

01 40 27 37 22 en semaine
01 40 27 30 00 le week-end

service.presse@aphp.fr

Attachée de presse :

Marine Leroy
Éléonore Duveau

Assistant :

Théodore Lopresti

Nous suivre :


Directeur de la communication de l'AP-HP :

Patrick Chanson