Menu
French English

2ème vague de chaleur en Ile de France : l’AP-HP publie les chiffres d’activité de ses services d’urgences et SAMU / centres 15 pour juillet 2018 et diffusera un bulletin quotidien

Publié le Communiqués de presse

Alors qu’un nouvel épisode de forte chaleur est annoncé pour la fin de la semaine et le début de la semaine prochaine, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris publie les chiffres d’activité de ses services d’urgences et 4 SAMU / centres 15 pour le mois de juillet 2018.

Le mois de juillet 2018 a été marqué par un premier épisode caniculaire et la survenue de plusieurs événements festifs tels que la victoire des Bleus lors de la Coupe du Monde de Football. Pour cette période, l’activité des quatre SAMU / centres 15 de l’AP-HP (75, 92, 93 et 94) a été légèrement plus élevée que la moyenne des 3 années précédentes. La fréquentation des services d’urgences de l’AP-HP pour le mois de juillet 2018 a également été légèrement plus importante par rapport au mois de juillet 2017 sans lien direct avec la canicule.

Crédits: 
AP-HP

Comparaison sur 3 ans du nombre de passages, en moyenne mobile 7j, dans 13 des 17 services d’urgences adultes de l’AP-HP (hors hôpitaux Ambroise Paré, Georges Pompidou, Jean Verdier et Lariboisière dont les systèmes d’information ont évolué et qui ne peuvent pas être intégrés aux comparaisons statistiques sur 3 ans)

    Crédits: 
    AP-HP

    L’activité globale des services d’urgences de l’AP – HP se situe aujourd’hui dans les moyennes habituellement constatées à cette période de l’année avec des écarts selon les établissements, certains d’entre eux connaissant une activité plus soutenue.

    Les conséquences d’un épisode caniculaire se traduisent généralement sur les personnes après 3 ou 4 jours. Elles pourraient être majorées après un premier épisode la semaine dernière qui a pu fragiliser les organismes.

    Les hôpitaux de l’AP-HP sont depuis hier organisés selon le niveau 2 du plan « hôpital en tension ». Les équipes maintiennent leur vigilance et s’organisent pour accueillir un éventuel afflux de patients victimes de la canicule. En effet, si à ce stade il n’y a pas de suractivité liée à ce nouvel épisode de forte chaleur, ses impacts sanitaires pourraient se manifester dans les prochains jours. Le niveau 2 du plan « hôpital en tension » correspond à une veille renforcée et vise notamment à accélérer les sorties d’hospitalisation à l’approche du week-end.

    Le taux d’ouverture de lits de médecine adultes en cette période de congés est de 69% pour la semaine du 6 août 2018 dans les établissements de l’AP-HP, comparable à celui des années précédentes.

    Des points quotidiens sur l’activité sont demandés aux établissements afin de remonter les éventuelles tensions qu’ils pourraient rencontrer et partagés avec l’ARS.

    L’AP-HP diffusera un point de situation quotidien durant cette période. Au 1er août 2018, on constatait :

    • Une augmentation limitée du nombre de cas de pathologies liées à la chaleur vus aux urgences adultes en Ile-de-France les vendredi 27/07 et samedi 28/07 (avec respectivement 19 cas et 9 cas répartis dans les 22 services d’urgences inclus dans cette surveillance). Depuis le dimanche 29/07, le nombre de cas est revenu à un niveau très bas habituel. (source : Suivi des pathologies vues aux urgences hospitalières sur un échantillon régional ARS de 22 services AP-HP et hors AP-HP)
    • Le volume global des passages aux urgences adultes de l’AP-HP n’augmente pas au cours des derniers jours mais on observe une légère tendance à l’augmentation des passages de personnes âgées (>=75ans). Le nombre de passages de personnes âgées est un peu plus élevé que l’an dernier à la même période (+11%). A noter : les passages aux urgences de personnes âgées augmentent chaque année d’environ 2,5% à 3%.
    • Les passages aux urgences pédiatriques de l’AP-HP n’augmentent pas au cours des derniers jours.

    Crédits: 
    AP-HP
    • Le nombre de dossiers de régulation médicale des 4 Samu de l’AP-HP (75, 92, 93 et 94) a légèrement augmenté au cours des derniers jours. Il est supérieur de 13% par rapport à la même période de l’an dernier.

    Les fortes chaleurs mettent à rude épreuve les installations techniques et notamment les groupes « froid ». Les équipes de maintenance multiplient quotidiennement les rondes de surveillance des matériels. Des climatiseurs mobiles ont été livrés pour soulager les chambres et les locaux les plus exposés. Les hôpitaux gériatriques disposent de salles rafraichies.

    Les repas (patients/personnels) sont autant que possible adaptés aux fortes chaleurs et les stocks d’eau et de solutions de réhydratation ont été renforcés.

    Les équipes sont mobilisées pour les patients les plus vulnérables et une attention particulière est portée par les équipes de la HAD (Hospitalisation à Domicile) – AP-HP intervenant au domicile des patients pour accompagner le retour à domicile de certains patients et signaler d’éventuelles situations préoccupantes.

    Enfin, une attention particulière est portée aux conditions de travail des personnels exposés à la chaleur (fourniture d’eau, de brumisateurs, de ventilateurs, de climatiseurs mobiles dans les espaces non climatisés ; aménagements horaires lorsque la continuité des soins le permet, adaptation de la fréquence des pauses …). Des points réguliers sont prévus avec les représentants des personnels dans cette période éprouvante également pour les équipes mobilisées auprès des patients.

    À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes  malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

    Les coordonnées du service presse

    CONTACTER LE SERVICE
    DE PRESSE DE L'AP-HP

    01 40 27 37 22 en semaine
    01 40 27 30 00 le week-end

    service.presse@aphp.fr

    Attachée de presse :

    Éléonore Duveau

    Assistant :

    Théodore Lopresti

    Nous suivre :


    Directeur de la communication de l'AP-HP :

    Patrick Chanson