French English
Menu
  • Rechercher un nom de médecin, un service
  • Rechercher un contenu
Select the desired hospital

Hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP : inauguration des nouveaux équipements dernière génération venant compléter les plateaux techniques

Publié le Communiqués de presse

Les services d’Imagerie et de Médecine nucléaire de l’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP se sont dotés de nouveaux équipements innovants qui offrent aux patients une prise en charge optimisée.

Cet investissement de plus de 5 millions d’euros1 témoigne de l’engagement du Groupe Hospitalo-Universitaire et de l’AP-HP à soutenir l’innovation technologique au service de la prise en charge des patients.

Un nouveau TEP-CT numérique 6 anneaux dans le service de Médecine nucléaire du Pr Fabien Hyafil : amélioration de la qualité des images et réduction des doses pour l’imagerie moléculaire.

Premier système d’imagerie de ce type installé en France et deuxième dans le monde, ce système permet une détection plus efficace du signal émis par les radiopharmaceutiques injectés aux patients. Il permet de réduire de 30 % à la fois la durée des acquisitions et le niveau d’exposition aux rayonnements des patients. En complément de l’amélioration du confort du patient, ce nouveau système d’imagerie soutiendra les projets de recherche clinique du service de Médecine nucléaire de l’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP. En effet, le champ d’acquisition large du TEP/CT2 permettra d’analyser simultanément dans différents organes la perfusion et la captation des radio-pharmaceutiques. Les informations extraites grâce à ces nouvelles approches d’imagerie devraient aider à mieux caractériser les cancers ainsi qu’à évaluer plus précisément l’impact des traitements antitumoraux sur l’évolution des cancers et le fonctionnement des organes vitaux des patients.

« La qualité des images TEP a été améliorée tout en réduisant de 25 à 15 minutes la durée des acquisitions » Dr Nadia Ghazzar Pierquet, praticien hospitalier du service de Médecine nucléaire de l’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP

« Le nouveau TEP-CT 6-anneaux nous a permis de réduire d’un tiers les activités de radiotraceurs injectés aux patients et donc leur exposition aux rayonnements » Michela Bernardini, physicienne médicale du service de Médecine nucléaire de l’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP

« Le champ de vue TEP pour les images dynamiques acquises durant l’injection du traceur est deux fois plus large et permet ainsi de mieux détecter l’extension des cancers aux ganglions lymphatiques » Pr Fabien Hyafil, chef de service de Médecine nucléaire de l’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP

L’EOSedge :  Le système d’imagerie de nouvelle génération d’EOS imaging pour l'imagerie du rachis dans le service d’imagerie du Pr Olivier Clément

EOS edge est une plateforme d’imagerie radiographique qui fournit des images 2D/3D frontales et latérales du corps entier avec une faible dose d’irradiation.

Avec ce système, le patient peut être imagé en position debout ou assise. Il permet au médecin d’examiner la posture naturelle, et d’obtenir une évaluation globale du système squelettique et des mécanismes compensatoires entre le rachis, les hanches et les membres inférieurs.
L’EOSedge permet ainsi l’analyse 2D/3D des troubles de la statique en position fonctionnelle à chaque étape du parcours de soin (diagnostic précis, élaboration d’un plan thérapeutique avancé, contrôle et suivi des traitements orthopédiques) et un suivi optimisé des pathologies du rachis prises en charge dans le service de chirurgie orthopédique du Pr Pierre Guigui3.

« En 2022 l’EOS est indispensable pour le suivi des scolioses idiopathiques de par la diminution d’irradiation » Pr Emmanuelle Ferrero, service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP

Un troisième scanner en imagerie

L’installation de ce scanner a été réalisée après un remaniement du pôle de radiographie conventionnelle. Le système installé, le Somatom Xcite (Siemens Healthineers) est un scanner polyvalent milieu-haut de gamme, un des premiers installé en France.

Sa polyvalence lui permet de répondre à l’ensemble des indications cliniques hormis les examens cardiovasculaires qui sont réalisés sur un autre système.

Les spécificités de ce nouvel équipement sont notamment une ouverture plus large et une table supportant jusqu’à 300 kg permettant de réaliser des examens y compris chez les patients les plus corpulents pris en charge.

Le nouveau tube à rayon X qui l’équipe permet une qualité d’image constante quel que soit le morphotype de patient et une réduction des doses de rayons X délivrés. Enfin, les derniers ajouts technologiques, notamment une caméra 3D, facilitent la prise en charge du patient et la planification de l’examen.

L’arrivée de ce nouveau système a également permis de fluidifier les parcours de soins et l’accès aux examens.

« Le troisième scanner a permis de désengorger le scanner des urgences en prenant en charge les examens semi urgents et de prendre en charge les patients externes et hospitalisés plus rapidement, de libérer des places sur le scanner double source à orientation cardiaque augmentant les plages de scanner cardiovasculaire de 4 à 8 heures et de prendre en charge les patients externes suivis en oncologie, précédemment dirigés vers d’autres centres. » Pr Olivier Clément, directeur médical DMU IMAGINA et chef du service d’Imagerie de l’hôpital européen Georges-Pompidou AP-HP.

Ces nouveaux appareils ont été inaugurés mardi 15 novembre 2022 par Nicolas Revel, Directeur général de l’AP-HP, en présence de Didier Frandji, directeur du GHU AP-HP.Centre Université Paris Cité et de la Pr Claire Poyart, Présidente de la Commission médicale d’établissement locale du GHU AP-HP. Centre-Université Paris Cité.

[1] équipements + travaux

[2] Tomographie par émission de positron

[3] Centre de référence pour les déformations du rachis, rachis dégénératif, les troubles posturaux chez l’adulte et scoliose et les troubles posturaux chez l’enfant

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Elle s’organise en six groupements hospitalo-universitaires (AP-HP. Centre - Université Paris Cité; AP-HP. Sorbonne Université ; AP-HP. Nord - Université Paris Cité; AP-HP. Université Paris Saclay ; AP-HP. Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et AP-HP. Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis) et s’articule autour de cinq universités franciliennes. Ses 38 hôpitaux accueillent chaque année 8,3 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France: 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr

Les coordonnées du service presse

CONTACTER LE SERVICE DE PRESSE DE L'AP-HP

En semaine, merci d’adresser vos demandes par mail à l’adresse service.presse@aphp.fr avec vos coordonnées téléphoniques, nous vous rappellerons dès que possible. Le WE vous pouvez joindre l’astreinte presse au 01 40 27 30 00. Compte-tenu de la situation sanitaire et en cohérence avec les consignes relatives aux visites des patients hospitalisés, nous privilégions les entretiens/interviews dans les bureaux et salles de réunion, en dehors des services de soins

Attachés de presse :

Mathilde Capy
Laure Delignières
Guy-Arnaud Behiri


Directeur de la communication et du mécénat de l'AP-HP :

Patrick Chanson

Assistance publique Hôpitaux de Paris